La structure du "palais" maya à San Gervasio

La structure du


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Cozumel Excursions : croisière sur les ruines mayas

Visitez les anciennes ruines mayas de Tulum et découvrez l'importance des ruines de San Gervasio en vous arrêtant au port de Cozumel, une courte escapade du continent mexicain.

Faites une croisière sur les ruines mayas dans le cadre d'une excursion à Cozumel lors de votre croisière Princess Caribbean. Votre courte escapade comprend une visite de la ville historique de San Gervasio.

Entouré d'un feuillage tropical épais sur l'île de Cozumel se trouvent d'anciennes ruines mayas. À la pointe nord-est de l'île, vous trouverez Castillo Real, une tour de guet vieille de 1 200 ans. Au sud se trouvent El Cedral, la plus ancienne structure maya de l'île, et El Caracol, une structure d'alerte aux ouragans bien conservée. Et niché au cœur du nord de l'île se trouve l'ancien site archéologique de San Gervasio, le plus grand et le plus accessible de l'île. Se promener parmi ces ruines mayas lors d'une courte croisière vers Cozumel, c'est être transporté en 300 après JC et revisiter l'ancienne culture maya.

San Gervasio et le temple d'Ixchel

Les pierres grises et moussues de San Gervasio conservent la forme de la communauté maya qui y prospérait autrefois. Bien que Cozumel ait été économiquement important en tant que centre commercial &mdash ses principales exportations, le sel et le miel, étaient considérées comme plus précieuses que l'or &mdash la plus grande importance du site de San Gervasio était religieuse. Les femmes mayas, en particulier les futures mères, devaient faire au moins un pèlerinage à San Gervasio au temple d'Ixchel, la déesse de la fertilité. Les femmes mayas ont bravé les eaux dangereuses jusqu'à Cozumel, généralement en canoë, pour rendre hommage.

Il y a du mystère autour d'Ixchel. Différentes sources la mentionnent également comme la déesse de la lune, ainsi que des arcs-en-ciel, des sages-femmes, de l'accouchement, de la médecine et du tissage. Les images anciennes représentant la déesse diffèrent également : certaines apparaissent comme celle d'une vieille femme avec des griffes sur les mains et les pieds, peut-être liée au nom maya de l'île, Ah-Cuzamil-Peten, qui signifie "pays des hirondelles". Dans d'autres images, Ixchel est une jeune femme avec un lapin, également un symbole maya de fertilité et dont les Mayas ont vu la forme dans l'obscurité de la lune. Sa complexité ajoute à la mystique de son temple à San Gervasio.

Cozumel après les Mayas

La société maya de Cozumel a prospéré jusqu'aux années 1500, lorsque les explorateurs espagnols ont découvert l'île et ont fait la guerre au peuple maya, les déformant avec des massacres et des maladies. Après cela, l'histoire de l'île s'est diversifiée : elle est devenue un repaire de pirates aux XVIIe et XVIIIe siècles, elle a explosé pendant l'engouement pour la gomme du XXe siècle (résultat des sapotilles de l'île, producteurs de chiclé, une substance à mâcher) et, dans les années 1960, un documentaire télévisé de Jacques Cousteau a rendu l'île idéale pour les plongeurs en apnée et en plongée sous-marine.

Vous n'aurez pas besoin d'un canoë pour vivre une excursion à Cozumel. Lors d'une croisière escapade dans les Caraïbes occidentales, des guides emmèneront les visiteurs au cœur de San Gervasio et des ruines mayas. Remontez le temps et découvrez les mystères des Mayas et vous êtes assuré de revenir avec une nouvelle perspective.


La structure du palais maya à San Gervasio - Histoire

temple du héron/faucon steve mellard

​MUYIL Quintan Roo (Yucatan), Mexique

LA DESCRIPTION
Muyil, également connu sous le nom de Chunyaxche, est un site de taille moyenne qui a été le plus actif du Early Classic (300-600 A.D.) au Post Classic (900-1100 A.D.). Il est situé au bord d'un lagon dans la réserve de biosphère de Sian Ka'an, un site du patrimoine mondial de l'UNESCO, le long de la côte est de la péninsule du Yucatan. C'était un grand port de commerce maritime étroitement lié au grand site voisin de Coba. Il contient trois groupes structurels principaux. Des canaux creusés par les anciens Mayas existent dans la région et peuvent être visités avec des entreprises touristiques privées.

Le site a peu de visiteurs, ce qui en fait une visite très paisible. De nombreuses structures ne sont pas restaurées ou n'ont pas été fouillées. Ceux qui ont été excavés et consolidés sont impressionnants, la pyramide principale mesurant plus de 15 mètres de haut.

Une promenade directe à travers le site vous conduira au bord d'un lagon pittoresque. Ce sentier à travers la forêt tropicale subtropicale passe également par une tour d'observation moderne et branlante qui offre une belle vue sur la région. Malheureusement, ce qui était autrefois gratuit et ouvert, a maintenant une billetterie.

Muyil est situé sur la route côtière 307 au sud de Cancun, en dessous de la ville de Tulum. Bien que le site ait été récemment « modernisé » et ait perdu de son charme, il vaut toujours le détour.


HEURES : 8h-17h
FRAIS D'ENTRÉE : 3,50 $ US/50 pesos
GUIDES : Non
SERVICES : Salles de bain
MUSÉE SUR SITE : Non
HÉBERGEMENT : aucun, mais Tulum est à proximité et une excursion d'une journée au départ de Cancun
GPS : 20j 04' 44" N, 87j 36' 48" O
DIVERS :

L'HISTOIRE
La première activité de colonisation remonte au pré-classique (300 av. J.-C.-200 après J. Des structures permanentes ont commencé à être érigées au cours de la Classique (200-900 après JC) et ont des similitudes architecturales avec celles trouvées plus au sud à Tikal. Une nouvelle poussée de construction a eu lieu dans le Post Classic (1100-1450 A.D).

Les premières prospections archéologiques n'ont été réalisées que dans les années 1920. Dans les années 1960, un Français, Michel Peissel a exploré la côte du Yucatan en grande partie inhabitée et a visité Muyil et d'autres sites tels que Xel Ha, Tancah et Tupak. Son livre, Le monde perdu de Quintana Roo, est une lecture fascinante.

STRUCTURE
Il y a beaucoup de structures ici qui restent à excaver. Cela est évident en voyant le complexe connu sous le nom de groupe d'entrée. Une structure ici, la structure 6 a été partiellement excavée et consolidée. Il contient un portique extérieur avec un certain nombre de colonnes. A l'intérieur d'une chambre se trouvent les restes d'un décor peint.

Le Castillo est une pyramide à cinq niveaux très impressionnante qui est couronnée par un petit temple. C'est la structure la plus haute du site à 59 pieds/15 mètres. Le style architectural rappelle celui de Tikal dans la région du Petén au Guatemala. Sous la phase de construction finale, deux structures ont été révélées. L'un est le Temple des Hérons, ainsi nommé pour la décoration en stuc qui orne les murs. L'autre est connu sous le nom de Temple du Faucon. Un sacbe (route en pierre blanche surélevée) mène du Castillo à la lagune.

Au nord-ouest du Castillo se trouvent deux petits complexes qui contiennent un certain nombre de structures. Le plus notable d'entre eux est le Temple 8, The Pink Palace. Il s'agit d'une structure à quatre niveaux avec un escalier et une petite plate-forme située à l'avant. Au sommet se trouve un petit temple à 2 chambres avec un autel dans la chambre arrière. Cette structure a deux phases de construction différentes superposées l'une sur l'autre comme c'était une pratique courante de construction maya.

Il y a une zone de Muyil connue sous le nom de Groupe B qui est actuellement fermée aux visiteurs. Une possible fresque murale a été récemment identifiée dans l'une des structures.

Il existe une autre structure accessible uniquement par bateau située sur une petite île du lagon et nommée Xlapak (vieux mur de pierre).​


La structure du palais maya à San Gervasio - Histoire

Bienvenue sur le site des ruines mayas.

arc d'entrée au groupe ah dzib steve mellard

ah dzib groupe steve mellard

palais du diable steve mellard

structure ma1/pyramide principale steve mellard

tzat tun tzat/labyrinthe adamcastforth

structure ca-4 ah groupe canul dan himes

aperçu/plan du site google earth

OXKINTOK-Yucatan, Mexique

LA DESCRIPTION
Oxkintok, « Three Sun Stone », est un site peu visité situé dans la région ouest du Yucatan au bord des collines Puuc. La plupart des structures debout datent de la période classique (200-900 après JC). Le noyau du site se compose de quatre complexes principaux. Il y a de nombreuses pyramides, palais, temples, cours et au moins deux arcs d'entrée. De nombreuses tombes y ont été exhumées contenant de beaux objets funéraires.

Alors que le centre-ville d'Oxkintok est facile à visiter, le site lui-même s'étend sur quelques kilomètres carrés. Il y a des monticules éparpillés tout le long du chemin de terre qui mène au site. C'est une route très accidentée et peut être un peu difficile pendant la saison des pluies.

Il est accessible par la route 180 au sud de Merida, près de la ville de Maxcanu. Il est également accessible depuis Calcehtok, où se trouvent les grottes bien connues. Sur la route de Maxcanu, cherchez le panneau rouillé indiquant « Actun Usil ». Il s'agit d'une petite grotte d'un intérêt particulier du côté sud de la route et en haut d'une petite colline. Il a une rare écriture glyphique peinte au plafond. Vaut bien le coup d'oeil. Apportez des lampes de poche.

HEURES : 8 $ à 17 h
FRAIS D'ENTRÉE : 3,00 $/55 pesos
GUIDES : Renseignez-vous au kiosque des visiteurs, ou dans la ville de Calcehtok à la première petite épicerie à gauche
SERVICES : Toilettes seulement. Ramassez les boissons à Maxcanu ou à Calcehtok
MUSÉE SUR SITE : Non
HÉBERGEMENT : Petits hôtels que l'on trouve à Maxcanu, Calcehtok ou Muna. Excursion d'une journée au départ de Mérida
GPS : 20d 33' 31" N, 89d 57' 05" O
DIVERS :

HISTOIRE ET EXPLORATION
Des modèles de peuplement précoces et des tessons de céramique ont été identifiés qui remontent au moins à la période préclassique tardive (100 avant JC-200 après JC) et peut-être même plus tôt. La première date sculptée identifiée remonte à 475 après JC. Le site couvre différents styles architecturaux, ce qui indique qu'il a été continuellement agrandi sur une longue période. Il a atteint son apogée au cours de la période classique moyenne à tardive (650-900 après JC). Le site a été abandonné à la fin du Late Terminal Classic (1200-1450 après JC).

Le premier rapport approfondi sur le site a été réalisé par les explorateurs intrépides John Lloyd Stevens et Frederick Catherwood dans les années 1840. Les fouilles et la restauration se poursuivent aujourd'hui.

STRUCTURE
Il y a quatre groupes principaux qui composent la zone centrale du site. On entre sur le site par le nord. Directement à l'est se trouve une arche d'entrée très agréable et bien conservée. Cela conduit à un petit complexe de structures basses.

En suivant le chemin vers le sud-est se trouve la structure la plus connue appelée le Labyrinthe ou Tzat Tun Tzat. C'est un peu isolé. Cette structure a été rapportée dans le livre de Stephens, Incidents de voyage au Yucatan, où on a d'abord pensé qu'il s'agissait d'une grotte car elle était entièrement recouverte de terre et de végétation. C'est une structure banale, mais agréable. À l'intérieur se trouvent un certain nombre de passages qui tissent un labyrinthe à travers différents niveaux et étaient très probablement utilisés à des fins rituelles. Il est malheureusement désormais fermé au public et utilisé comme zone de stockage. Cette structure unique constitue le Groupe Satunsat.

Il y a une petite structure située à proximité qui a de belles pierres décoratives dans un pur style Puuc. Il est rapporté qu'il s'agit du bâtiment le plus ancien du site.

Au sud-est, le chemin mène à la pyramide principale qui fait face à la place sud. Une structure de temple couronne le sommet. Devant se trouve une très belle sculpture qui contient un signe Kin (Soleil en Yucatek Maya). Du haut de la pyramide, on peut avoir une belle perspective du site.

Sur le côté nord-ouest de la South Plaza se trouve le groupe Dzib, qui contient plusieurs structures, dont le terrain de balle.

À l'est, adjacent à la pyramide, se trouve un long palais à plusieurs pièces construit au sommet d'une plate-forme surélevée. Un grand temple fait face au côté est de la place. Des fouilles récentes ont mis au jour une cache enfouie devant ce temple. Cette zone est connue sous le nom de groupe Ah Canul.

Derrière la place plus à l'est se trouve un autre complexe construit autour d'une cour. Le bâtiment le plus oriental a quelques statues sculptées très inhabituelles debout devant un palais à colonnes. Sur le côté nord de la place se trouve une structure de palais avec un chultun (citerne) situé devant.

Le passage à travers ce complexe mène à une grande place fermée avec une arche bien conservée dans le mur est. Il y a une structure de palais le long du côté nord de la place.

Au sud de South Plaza se trouve le groupe de mai. Il s'agit d'une cour en forme de « C » avec une structure pyramidale centrale encadrée par des plates-formes basses contenant des structures plus petites. Il existe de nombreuses autres structures à travers le site à divers stades de conservation.

C'est un site qui s'ouvre lentement avec des travaux d'excavation et de restauration en cours. On espère que l'ajout récent de toilettes contribuera à attirer plus d'attention et à augmenter le trafic des visiteurs.


Mayapan

TripSavvy / Christopher Larson

Ce site, dont le nom signifie "Drapeau Maya", faisait partie d'une triple alliance avec Chichen Itza et Uxmal, mais a atteint son apogée après la chute de Chichen Itza, entre 1250 et 1450. Il est considéré comme le dernier grand bastion maya. La zone archéologique couvre deux milles et demi carrés et cette zone contient des vestiges de près de 4000 structures, principalement des bâtiments résidentiels. Plusieurs des constructions contiennent des peintures murales. Mayapan a un Castillo qui est une réplique de celui de Chichen Itza.
Emplacement: 27 miles (43 km) au sud-est de Mérida


Kulubá : Dig découvre un grand palais maya au Mexique

Les restes d'un bâtiment de six mètres (20 pieds) de haut, 55 m de long et 15 m de large ont été trouvés lors d'une fouille sur le site de l'ancienne ville de Kulubá dans l'État du Yucatán.

On pense que la structure a été utilisée au cours de deux périodes de l'histoire maya dès 600 après JC.

La civilisation maya a prospéré avant que l'Espagne ne conquiert la région.

À leur époque, les Mayas régnaient sur de vastes étendues de territoire dans ce qui est aujourd'hui le sud du Mexique, le Guatemala, le Belize et le Honduras.

Selon l'Institut national d'anthropologie et d'histoire (INAH), le palais a peut-être été utilisé pendant deux périodes de l'histoire maya : le classique tardif (600-900 après JC) et le classique terminal (850-1050 après JC).

En plus de l'ancien palais, les archéologues explorent quatre structures sur la place centrale de Kulubá : un autel, les vestiges de deux bâtiments résidentiels et une structure ronde considérée comme un four.

"Ce travail est le début, nous avons à peine commencé à découvrir l'une des structures les plus volumineuses du site", a déclaré l'archéologue Alfredo Barrera, cité par l'agence de presse Reuters.

En raison des inquiétudes concernant les dommages causés par le vent et le soleil au site exposé, près de la station balnéaire populaire des Caraïbes de Cancún, les écologistes envisagent de reboiser certaines parties de Kulubá.


Ruines mayas Mexique

Lorsque les voyageurs commencent à rechercher les ruines mayas du Mexique, ils sont souvent surpris par le grand nombre de choix de sites archéologiques. Les anciennes ruines mayas s'étendent loin derrière Chichen Itza, et pour le voyageur aventureux, il existe des options hors des sentiers battus qui vous mèneront au plus profond de la jungle mexicaine. La plupart des ruines mayas du Yucatan n'ont été découvertes qu'au XXe siècle, certaines à pied, tandis que d'autres ont été découvertes par voie aérienne. Des monticules imposants ont été découverts par des archéologues en survolant la jungle, et lorsqu'ils ont été explorés, une multitude d'artefacts ont été trouvés. De l'art à l'architecture, ces sites présenteront des indices sur la façon dont vivaient les anciens Mayas.

L'une des visites des ruines mayas les plus populaires est celle de Tulum, située le long de la mer des Caraïbes. Cette ville fortifiée est située au sommet des falaises marines et est l'un des sites côtiers les mieux préservés du Mexique. Pour les voyageurs qui souhaitent découvrir un peu d'histoire pendant des vacances à la plage, mais ne s'éloignent pas trop de leur complexe, Tulum est une excellente option. Si vous vous sentez aventureux, un autre site archéologique se trouve à seulement 42 km et est relié par une route moderne. Montez dans votre voiture de location et dirigez-vous vers Coba, un site maya avec une impressionnante pyramide. Ce vaste site a été exploré jusque dans les années 20, mais depuis l'ouverture d'une route dans les années 70 et 80, le site a gagné en popularité auprès des touristes.

Tulum, Coba et Chichen Itza sont les trois ruines mayas les plus populaires de Cancun. Depuis cette plage paradisiaque, il est facile d'explorer l'un de ces trois sites. Des visites organisées sont disponibles, ou les voyageurs indépendants peuvent choisir de louer une voiture pour la journée pour explorer à leur rythme. Une autre ruine maya du Mexique dans la région qui est populaire est San Gervasio, les ruines mayas de l'île de Cozumel. Que vous séjourniez sur l'île ou que vous fassiez une excursion d'une journée depuis le continent, le site religieux de San Gervasio vaut le détour. Le paysage luxuriant et la faune sont une raison suffisante pour visiter, et les anciennes ruines mayas sont également spectaculaires.

Carte du Mexique

Certains voyageurs pourraient rechercher des visites autoguidées des ruines mayas. Laissez derrière vous certaines des attractions mayas les plus populaires pour les sites plus profonds dans la jungle et moins fréquentés. Les ruines de Yaxchilan nécessitent un bateau pour atteindre, mais lorsque vous montez la rampe, à travers la jungle et dans la place principale, vous êtes récompensé par des vues spectaculaires. Kohunlich est un autre site de ruines mayas où vous pouvez éviter les foules. Connu pour le temple des masques, ce site possède des sculptures en pierre de huit pieds qui impressionnent même le voyageur aguerri.

Ek Balam est une autre ruine maya rarement visitée au Mexique. Plus les ruines sont éloignées de la mer, moins elles sont fréquentées au quotidien. Ek Balam se traduit par &ldquoblack jaguar&rdquo et ce site archéologique contient une tombe impressionnante avec une porte en forme de bouche de jaguar. D'autres visites de ruines mayas incluent les grandes pyramides de Comalcalco et Calakmul. Le plus grand site archéologique maya jamais découvert, Calakmul est au fond de la jungle près de la frontière guatémaltèque. Une variété de peintures murales et de sculptures sur pierre rendent ce site archéologique spécial. Que vous exploriez le site spectaculaire de Chichen Itza ou que vous vous aventuriez hors des sentiers battus pour une visite de l'une des ruines les moins connues au fond de la jungle, l'intelligence et l'art de cette culture ancienne ne manqueront pas d'impressionner.


Île de Cozumel, Mexique

Si vous voulez vous rendre sur l'île, vous devez choisir entre voyager par avion ou par eau. Il y a un aéroport international qui reçoit des vols directs de plusieurs villes des États-Unis d'Amérique et du Mexique comme Chicago, Houston, Atlanta, Dallas, Denver, Halifax, Charlotte, Miami, Toronto, Minneapolis et Mexico. Vous pouvez également prendre l'avion pour Cancun, puis voyager par la route jusqu'à Playa del Carmen et prendre le ferry pour Cozumel. Les touristes voyageant par eau peuvent prendre un ferry depuis le continent mexicain ou venir en bateau de croisière, car de nombreux bateaux de croisière font escale sur l'île. Il existe de nombreux hôtels, auberges de jeunesse, stations balnéaires et villas bien meublés et de haute qualité sur l'île. Parmi les établissements d'hébergement les plus remarquables que vous pourriez envisager de visiter, citons Hotel Las Anclas, Beach house Hostel Cozumel et El Cid La Ceiba Beach Hotel. Une autre attraction touristique notable de l'île est les ruines mayas de San Gervasio, qui servaient autrefois de centre religieux et de sanctuaire à la déesse Ixchel. Les ruines mayas de San Gervasio sont situées à 18 km de San Miguel de Cozumel. Les visiteurs du sanctuaire peuvent voir des fragments du temple et des sculptures sur l'ancien site archéologique maya, ainsi que les ruines de neuf bâtiments reliés par trois routes. Il y a aussi une librairie vendant des guides, des cartes et des collations aux visiteurs. Si vous aimez vous amuser sur l'eau, visitez le parc écologique de Punta Sur qui propose des excursions en bateau à travers les lagons et des excursions de plongée en apnée. Vous pourrez également visiter le phare de Punta Sur, un phare historique ouvert au public. Vous pouvez monter au sommet du phare pour profiter d'une vue panoramique sur la plage, les dunes et les lagons. Faites ensuite une visite du musée maritime sur place pour voir des artefacts et des photographies originales de la région. Une autre façon d'améliorer vos vacances sur l'île de Cozumel est d'explorer la réserve naturelle de l'écoparc Faro Celarain. A proximité se trouve un musée à visiter pour en savoir plus sur l'écosystème de l'île de Cozumel.

« Des rituels que l'on ne peut qu'imaginer »

On pense que la construction initiale de la plate-forme a commencé vers 1 000 av. basée sur la datation au radiocarbone du charbon de bois à l'intérieur du complexe.

Mais l'absence de bâtiments antérieurs connus à Aguada Fénix suggère qu'au moins jusqu'à cette période, les habitants de la région - probablement les précurseurs des Mayas classiques - se déplaçaient entre des camps temporaires pour chasser et cueillir de la nourriture. Cela pousse les chercheurs à se demander comment et pourquoi ils ont soudainement décidé de construire une structure aussi massive et permanente.

Inomata estime que le volume total de la plate-forme et des bâtiments au-dessus est d'au moins 130 millions de pieds cubes, ce qui signifie qu'il est même plus grand que la plus grande pyramide égyptienne. Il a également calculé qu'il aurait fallu à 5 000 personnes plus de six ans de travail à temps plein pour construire.

"Nous pensons qu'il s'agissait d'un centre cérémoniel", dit Inomata. "[C'est] un lieu de rassemblement, impliquant éventuellement des processions et d'autres rituels que nous ne pouvons qu'imaginer."

Aucun bâtiment résidentiel n'a été trouvé sur ou autour de la structure, il est donc difficile de savoir combien de personnes ont pu vivre à proximité. Mais la grande taille de la plate-forme amène Inomata à penser que les constructeurs d'Aguada Fénix ont progressivement abandonné leur mode de vie de chasseurs-cueilleurs, probablement aidés par la culture du maïs, dont la preuve a également été trouvée sur le site.

« La taille même est étonnante », déclare Jon Lohse, archéologue chez Terracon Consultants Inc. qui étudie l'histoire ancienne de la région et n'a pas participé au rapport. Il ne pense pas, cependant, que la structure elle-même soit la preuve d'un mode de vie sédentaire. « Les constructions monumentales par des personnes pré-sédentaires ne sont pas rares dans le monde. »

Ce que cela montre sans équivoque, ajoute Lohse, c'est une capacité avancée pour les gens à collaborer, probablement de la manière fortement égalitaire qui, selon lui, était typique des premières sociétés de la région maya. Inomata est d'accord et pense que la plate-forme a été construite par une communauté sans hiérarchie sociale forte.

Comme preuve potentielle, Inomata indique le site cérémoniel encore plus ancien de San Lorenzo, à 240 miles à l'ouest dans une région qui a été colonisée à l'époque par le peuple olmèque. Construit au moins 400 ans plus tôt qu'Aguada Fénix, San Lorenzo présente une colline artificielle en terrasses qui aurait pu avoir une fonction similaire. Mais il possède également des statues humaines colossales qui peuvent indiquer que certaines personnes avaient un statut plus élevé dans la société que d'autres.

Il peut sembler probable que les personnes qui ont construit Aguada Fénix aient été inspirées par San Lorenzo, mais l'archéologue Ann Cyphers de l'Universidad Nacional Autónoma de México, qui a travaillé à San Lorenzo, considère les sites comme "assez distincts", ajoutant que la poterie y a été trouvée. est également très différent de celui trouvé à Aguada Fénix.


Des plats mayas traditionnels aux en-cas mexicains alléchants, les restaurants délicieux ne manquent pas à Valladolid. Bien que vous ne puissiez pas vous tromper avec un restaurant local à Valladolid, nous avons quelques endroits préférés que nous vous recommandons d'essayer lors de votre visite.

Hosteria del Marques

Pour les plats mexicains les plus appétissants, rendez-vous à l'Hosteria del Marques, située au milieu de la ville. Chaque fois que nous visitons Valladolid, c'est là que nous déjeunons ! Ne manquez pas le guacamole à table ! Bien que vous ne puissiez pas vous tromper avec votre commande, nous vous recommandons le guacamole. Les avocats mûrs sont apportés directement à votre table et mélangés avec des herbes fraîches et des assaisonnements pour produire le meilleur guacamole que vous aurez pendant votre voyage.

El Manati Bacalar

Le cadre extérieur luxuriant d'El Manati Bacalar est l'endroit idéal pour le petit-déjeuner ou le déjeuner pendant votre séjour dans le Yucatan. Situé dans la Calle 22, El Manati Bacalar propose une large gamme de plats mexicains et internationaux. Non seulement le menu est vaste, mais les ingrédients sont frais et locaux.

Si vous venez pour le petit déjeuner, vous devez commander les crêpes. Nous vous recommandons également de les laver avec le célèbre café d'El Manati Bacalar. Le menu du déjeuner comprend également une variété de sandwichs frais, de hamburgers et de salades. N'oubliez pas de laisser de la place pour le dessert !

El Sazon de Valladolid

Pour un repas abordable mais copieux, rendez-vous à El Sazon De Valladolid sur Colonia Bacalar. Non loin du centre-ville, cet établissement sans fioritures sert certains des plats mexicains les plus savoureux de Valladolid. Commencez par la traditionnelle Zupa de Lima, puis passez aux fajitas au poulet, aux papadzules ou aux enchiladas suizas.

La viande est fraîchement grillée et le guacamole est préparé à la commande. Mieux encore, vous n'avez pas besoin de casser votre tirelire pour profiter d'un repas de classe mondiale à Valladolid.

IX CAT IK Cuisine Maya

Si vous êtes intéressé par la cuisine maya traditionnelle, alors IX CAT IK Mayan Cuisine saura plaire à vos papilles. Avec des plats classiques comme le porc pipil, les crevettes Xibalba et le poisson feuille de bananier, vous aurez l'occasion de goûter à la cuisine de la région environnante.

Les tortillas fraîches sont préparées à la vue de tous, et la boisson de bienvenue et les trempettes sont un bonus supplémentaire. Cependant, nous aimons qu'ils brassent également leur propre bière artisanale. Le service est tout aussi fantastique que la nourriture, ce qui ajoute à l'atmosphère chaleureuse et confortable.

Chez IX CAT IK Mayan Cuisine, vous pouvez vous attendre à une expérience culinaire unique que vous ne pourrez trouver nulle part ailleurs sur la planète.

À l'écart des foules et des touristes, Valladolid est une belle ville qui devrait être ajoutée à votre itinéraire au Mexique. Entre le charmant centre-ville et la diversité des paysages, vous comprendrez pourquoi Valladolid est une destination de prédilection pour de nombreux visiteurs et voyageurs.

Peu importe ce qui vous intéresse, il existe de nombreuses activités et attractions pour vous divertir pendant votre visite. Les passionnés d'histoire adoreront explorer les ruines antiques de la culture maya précolombienne, qui est importante dans toute la péninsule du Yucatan. Et les amateurs de culture apprécieront d'être immergés dans la vie traditionnelle, qu'il s'agisse de faire du shopping sur un marché local ou de savourer une délicieuse cuisine.

Pour les amateurs d'aventure, Valladolid regorge d'activités de plein air. Sans compter que la température annuelle oscille autour de 85°, ce qui fait de Valladolid l'endroit idéal pour profiter du soleil.

Si vous cherchez à découvrir un côté authentique du Mexique, ne cherchez pas plus loin que Valladolid. Nous savons qu'une fois que vous visitez une fois, vous aurez hâte de revenir pour les années à venir !

Le guide mexicain le mieux gardé du secret Isla Holbox (2021)

Située juste à côté de la côte nord de la péninsule du Yucatan au Mexique, Isla Holbox est une île paradisiaque que vous DEVEZ visiter! Pas de voitures, pas de routes goudronnées, des kilomètres et des kilomètres de …

5 choses que vous devez savoir AVANT de louer une voiture à Cancun

Nous pensons que la meilleure façon de voir le Mexique et en particulier la péninsule du Yucatan est de le conduire vous-même. Sans voiture, vous serez limité à des forfaits de base trop chers avec…

Liste ultime des meilleurs cénotes au Mexique

Quand vous pensez au Mexique, vous pensez instantanément aux magnifiques plages de sable blanc et aux eaux turquoises. Mais et si nous vous disions qu'il y a même un endroit plus frais pour nager ?